A propos d’Isalloni

Gabriela Kos

Je suis Claudia Gabriela, la personne derrière Isalloni Yarn. Je suis née en Bolivie et depuis 2006 je vis en Suisse avec mon mari Adrian et Max, mon bébé à fourrure. Je suis une tricoteuse passionnée et j’adore la laine et le processus de fabrication. Cet amour m’a fait commencer à teindre et à jouer avec les couleurs.

Cela a été un long voyage depuis la première fois que je me suis rendu à un salon professionnel à Cologne, en Allemagne, pour trouver des fournisseurs jusqu’à aujourd’hui. J’ai commencé à teindre la laine commercialement en 2015, et avec l’aide de mon mari, j’ai participé à des événements locaux en tant que vendeur. Au début, la laine avait mon propre nom Gabriela Kos, mais je voulais donner un nouveau nom qui représente mes origines. C’est ainsi qu’est né Isalloni.

Isalloni est un mot en aymara, une langue locale originaire de Bolivie. Cela signifie « celui qui a un châle ou une cape » (« una que tiene manto » en espagnol).

Je ne pourrais pas trouver un meilleur mot pour me décrire et dire d’où je viens. Je me souviens quand j’étais petite fille, ma grand-mère et ma nounou achetaient de la laine brute aux fermiers pour la filer et la tricoter avec elle. La première chose dont je me souviens, c’est qu’ils faisaient un châle de couleur naturelle. Elle était blanche comme un voile, avec des câbles de base et de la dentelle. Je me souviens de tout le processus de fabrication de la laine. Ces écheveaux filés avec un fuseau traditionnel, si vierges. Ce châle me protégeait des hivers froids, et je sentais la chaleur de l’amour qu’ils me donnaient à chaque fois que je le portais.

Je veux partager le même amour avec vous à travers ma laine, et dédier mon travail à ces belles dames qui m’ont fait découvrir le monde des fabricants de fils.